Sima Godfrey

Associate Professor

Relevant Degree Programs

Affiliations to Research Centres, Institutes & Clusters

 
 

Graduate Student Supervision

Master's Student Supervision (2010 - 2018)
Baudelaire nouvelliste (2015)

La présente étude examine l’importance du genre de la nouvelle chez Baudelaire. Les recherches portent sur des textes primaires, la nouvelle et des essais de Baudelaire, des articles de critique littéraire et artistique, et des sources secondaires. La plupart des études faites jusqu’à présent focalisent sur la dimension autobiographique de La Fanfarlo et l’influence de Balzac. Vu que la nouvelle de Baudelaire a été publiée en 1847, dix ans avant la publication des Fleurs du mal, et qu’il n’a pas publié de nouvelle originale après celle-là, les critiques supposent que l’écrivain ait abandonné le genre. Ce mémoire vise à souligner que cette nouvelle de jeunesse renferme des idées essentielles de l’esthétique baudelairienne et que le genre de la nouvelle occupe une place incontournable dans l’œuvre de l’écrivain, même après 1847. Les premiers deux chapitres sont consacrés à La Fanfarlo, étudiant le contexte historique et des inspirations littéraires : celles de Balzac et de Théophile Gautier. Dans le deuxième chapitre, la comparaison entre La Fanfarlo et La Toison d’or, une nouvelle de Gautier datant de 1839, démontre l’influence peu étudiée de Gautier le nouvelliste sur Baudelaire. Le troisième chapitre révèle qu’en traduisant des nouvelles d’Edgar Poe de 1848 à 1865, Baudelaire continue à en écrire ou réécrire en langue française. Ce chapitre montre que Baudelaire n’a pas cessé d’être nouvelliste à sa façon après 1847, il a contribué à formuler la théorie moderne du genre et il a intégré des éléments nouvellistiques dans le poème en prose, un genre moderne et novateur dans lequel le poète cherche à concilier la poésie lyrique et la prose.

View record

Pessimisme incarne dans le personnage huysmansien : une lecture de trois romans (2011)

Les romans de Joris-Karl Huysmans (1848-1907) sont couramment classés en trois grandes périodes de création littéraire ou idéologiques distinctes : Huysmans naturaliste (1876-1882), Huysmans décadent (1884-1891) et Huysmans catholique (à partir de 1895). Cette catégorisation de l’œuvre huysmansienne ignorerait pourtant le développement d’une problématique qui travaille, évolue et relie des romans huysmansiens qui appartiendraient à différents moments de création littéraire. Cette problématique est celle du pessimisme. Trois romans livrent, selon nous, la clé de la transformation du Huysmans dit ‘naturaliste’ au Huysmans ‘catholique’ en passant par le Huysmans ‘décadent’. Cette clé, c’est le personnage huysmansien. Huysmans revendique une subversion de la notion du personnage dans ses romans. Dans un entretien fictif signé A. Meunier, l’auteur affirme ainsi avoir repris, dans des textes au prime abord diamétralement opposés, un personnage- type qu’il aurait campé dans des milieux socioéconomiques différents. Dans le présent travail, nous nous proposons d’aborder la question de la singularité putative des héros huysmansiens: Cyprien Tibaille, André Jayant, Jean Folantin et Jean des Esseintes dans les romans En ménage (1881), À vau-l’eau (1882) et À rebours (1884) constituent-ils une seule et même personne ? La première partie de cette analyse sera consacrée à l’étude des distinctions essentielles de nature déterminisme entre les quatre personnages. iiiDans la deuxième partie, nous analyserons les rapprochements existentiels qui souligneraient la parenté des quatre personnages à travers les trois romans. Les héros huysmansiens semblent en effet avoir en commun un état d’esprit motivé par un désaccord douloureux avec leur temps. Cet état d’esprit est marqué par le développement d’une angoisse métaphysique et spirituelle qui se manifeste sous la forme d’un malaise tant physiologique que moral propre au milieu du XIXe siècle: le spleen de Baudelaire.Dans la troisième partie, nous poserons la question de savoir si et comment les personnages huysmansiens incarneraient tous les quatre une même idée philosophique répandue en cette fin de siècle : un pessimisme raisonné, inspiré de l’effet Schopenhauer.

View record

 

Membership Status

Member of G+PS
View explanation of statuses

Program Affiliations

 

If this is your researcher profile you can log in to the Faculty & Staff portal to update your details and provide recruitment preferences.

 
 

Learn about our faculties, research, and more than 300 programs in our 2021 Graduate Viewbook!